Une documentation variée et fiable est essentielle pour écrire et raconter notre histoire locale. Elle est, d’autre part, indispensable à la confrontation des données historiques (archives) avec les données archéologiques (fouilles).

© Photo ADVC Brie.

Notre documentation est constituée principalement par cinq grandes familles :

♦ Les reproductions des documents d’archives concernant Brie-Comte-Robert et son château.
Elles sont rassemblées, depuis plus de trente ans, à partir des fonds des archives nationales (Paris), des archives départementales (Dammarie-les-Lys) et communales. D’autres fonds d’archives, en Île-de-France, publics et privés, ont été également prospectés. Ces reproductions (microfilm, photocopies et photos numériques) facilitent le travail de transcription, sur place, au travers d’une démarche de paléographie. L’association organise régulièrement des formations de paléographie pour permettre aux bénévoles de transcrire les écrits anciens qui concernent notre ville.

Lien :  La recherche en archives

 © Photo ADVC Brie.

♦ La bibliothèque d’ouvrages imprimés orientés sur le Moyen Âge et l’architecture.
Elle s’étoffe régulièrement et est consultable ou empruntable par les membres de l’association.
Plus de 4 000 livres et brochures sont actuellement à disposition, (dont 100 suite à un partenariat avec la Bibliothèque Pompidou). Une bibliothèque jeunesse est également créée pour les enfants et leurs encadrants.

♦ Une collection de rapports scientifiques archéologiques.
Elle est constituée des rapports de fouilles programmées sur le château (ADVC Brie), rapports diagnostics de l’Inrap sur Brie-Comte-Robert et de rapport de fouilles préventives sur la ville.

© Photo ADVC Brie.

♦ Plusieurs collections de revues d’histoire et d’archéologie. Les séries anciennes, constituées de dons de particuliers, sont prolongées par abonnement. Les membres ont ainsi toutes les facilités pour suivre l’actualité archéologique de qualité.

♦ Les fonds anciens. Ces fonds ont fait l’objet de dons par des particuliers anciens chercheurs. Ils ont ainsi transmis, à notre structure, une précieuse documentation qui continue à être exploitée.
Le fonds VIMONT-PRIOUX recouvre environ 200 ouvrages, revues périodiques et monographies rares et une collection complète du Bulletin et des Mémoires de la Société de l’histoire de Paris et de l’Île-de-France de sa fondation à 1939, du Bulletin monumental et du Congrès archéologique de France. Le fonds CHÂTELAIN rassemble la documentation imprimée du castellologue et ses tirés à part de ses recherches.

 

Maurice Vimont (1861-1954) : médecin et bibliophile parisien émérite. C’était un praticien parisien reconnu, co-directeur de la revue Le concours médical, grand amateur d’art, notamment d’estampes, et également le membre de nombreuses sociétés savantes, en particulier la Cité et la Société de l’histoire de Paris et de l’Île-de-France. Il publia entre autres une intéressante histoire de l’église Saint-Leu-Saint-Gilles à Paris. Curieux et attentif à tous les détails évoquant le passé, il avait constitué une vaste bibliothèque documentaire, recélant des livres très rares sur Paris et sa région, dont une part notable fut vendue aux enchères en 1969. Le reste conservé dans sa maison de campagne de Presles-en-Brie, a été donné à l’association par sa petite-fille,  Mlle Monique PRIOU en 2004.

André Châtelain (1932-†2011) : photographe de formation, a travaillé à l’Agence ABC puis aux Editions Prisma avant de rentrer au Touring Club de France. Il sillonna la France avec un regard neuf sur le patrimoine et en particulier les châteaux. Il découvrit l’archéologie de terrain. En 1966, il fonda REMPART et en 1983, il devint attaché au Service départemental de Seine-et-Marne. Ses publications de castellologie restent une base pour les chercheurs.⇒Biographie d’André Châtelain

♠  Proposition bibliographique sur le château de Brie-Comte-Robert
♠  Les publications

Centre d’Interprétation du Patrimoine – Architecture

Exposition de site
Salle pédagogique
Centre de documentation
Base archéologique
Objet du mois